OK
NoyanPars

Kermânchâh

Située au pied des monts Zagros dans l'ouest de l'Iran, Kermânchâh s'est développé au IVe siècle après Jésus-Christ sous le patronage des rois sassanides. La ville et la province du même nome sont situées sur la route de voyage stratégique, plus tard connue sous le nom de « Autoroute de Khorasan », reliant la Mésopotamie au plateau iranien. A Kermânchâh La principale visite à effectuer c'est celle de Taq-e Bostan est un site sassanide très connue où on trouve une trace de la littérature perse : Les personnages de Shirin et Khosro ont inspiré l'histoire de Shirin et Khosro dans le Shâh Nâmeh, et une œuvre du poète persan Nizami (1175). Les grottes de Taq-e Bostan auraient été sculptées par Farhad, l'amant malheureux de la belle Shirin.

Les principaux sites archéologiques de province Kermânchâh sont : Bisotun à 25 km de Kermânchâh (achéménide, figurée sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO), le Tekyeh Mo'aven al-Molk (19e s. qâdjâr), le Bazar traditionnel et le temple d'Anahita à Kangavar (le plus grand ensemble architectural d'Iran dédié au culte de la déesse Anahita), Situé sur une hauteur schisteuse à mi-chemin de Hamadān et Kermânchâh. Les pâtisseries les plus populaires de Kermânchâh sont Nan kak, Nan khormai et nan Berenji.