OK
NoyanPars

Bistun

"….Le roi Darius dit: Ce sont les pays qui me sont soumis et, par la grâce d'Ahuramazda, je suis devenu le roi d'eux: Persée [Pârsa], Elam [Ûvja], Babylonia [Bâbiruš], Assyria [Athurâ], Arabie [Arabâya] , Egypte [Mudrâya], les pays par la mer, Lydia [Sparda], les Grecs [Yauna (Ionia)], Media [Mâda], Arménie [Armina], Cappadoce [Katpatuka], Parthia [Parthava], Drangiana [Zraka] Aria [Haraiva], Chorasmia [Uvârazmîy], Bactria [Bâxtriš], Sogdia [Suguda], Gandhara [Gadâra], Scythia [Saka], Sattagydia [Thataguš], Arachosia [Harauvatiš] et Maka [Maka]; Vingt-trois terres en tout…" .
Ces mots sont une partie d'une inscription rupestre Grâce auquelle on dispose d'un document historique précis : la fondation de l'empire par Darius 1er le Grand. Cette inscription historiquement importante qui est rédigée en trois langues, se trouve sur la montagne sacrée de Bistun. Bistun est un village situé en province de Kermânchâh au pied d'une montagne au même nome. On trouve à Bistun des vestiges des époques mède (8 au 7e S. avant J.C), séleucide (la statue d'Hercule), parthe (quelques bas-reliefs), sassanide (un bas-relief qui est resté inachevé accuse de l'invasion arabe), ainsi que des périodes achéménides (6e au 4e s. avant J.C) Bistun est figurée sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2006.